Témoignage – Souvenirs

Aujourd’hui, nous partageons avec vous le témoignage d’Ophélie Duchemin, Assistante de communication du Centre Juno Beach.
 
💬 « Originaire du Havre, en Normandie, l’histoire de la Seconde Guerre mondiale m’a été contée depuis mon plus jeune âge et les vestiges du Mur de l’Atlantique faisaient partie de mon environnement. Lorsque j’avais 9 ans, j’ai foulé le sable des plages du Débarquement pour la première fois avec ma famille. Ma mère me dit souvent que lorsqu’on entrait dans les cimetières militaires, mon frère et moi arrêtions de nous chamailler et étions tout à coup bien calmes. Depuis ce voyage qui m’a profondément marquée, j’ai toujours su que je souhaitais revenir sur les plages du Débarquement pour rendre hommage aux soldats.
 
Quand je suis arrivée au Centre Juno Beach, je ne connaissais pas la contribution des Canadiens pendant la Seconde Guerre mondiale (et pourtant les Canadiens ont libéré une grande partie de mon département !). En juin 2017, il y avait une classe d’écoliers devant le musée lorsque le vétéran anglais David Teacher est arrivé. Les enfants se sont tous précipités autour de lui pour lui serrer la main. Il a commencé à
raconter son histoire et les enfants écoutaient tous attentivement. Cette scène m’a émue aux larmes. David est venu à plusieurs reprises au Centre Juno Beach et à chaque fois qu’il me voyait, il répétait « Enjoy life ! ». Mes collègues m’ont dit : « Tu es émue parce que c’est ton premier vétéran, ça ira mieux ». Et pourtant, à ce jour, j’ai rencontré une cinquantaine de vétérans, mais je suis à chaque fois émue d’entendre leur histoire et j’ai cette profonde reconnaissance pour leur service et pour
ma liberté aujourd’hui.
 
Ce que j’aime le plus dans mon travail, ce sont les « petites » histoires dans la grande histoire. J’ai la chance de connaître de nombreuses histoires personnelles de soldats mais aussi de civils. J’ai pu nouer des liens avec des témoins de cette période. Connaître ma propre histoire familiale m’importe beaucoup, alors j’ai toujours posé des milliards de questions à ma grand-mère depuis toujours. Elle m’a souvent raconté l’exode et les avions au-dessus de sa tête… La destruction du Havre, le fait qu’elle pouvait voir la mer depuis la gare (environ 2,5km). Je me nourris de chaque détail, chaque fragment de souvenir, pour un jour moi aussi transmettre ces « petites » histoires des témoins à la génération suivante.
 
Travailler au Centre Juno Beach c’est faire partie de la grande famille Juno Beach, rencontrer chaque année 7 nouveaux guides canadiens et surtout vivre des moments de grandes émotions qui seront à jamais gravés dans mon cœur et ma mémoire. Aujourd’hui, je suis heureuse de faire partie de l’équipe du Centre Juno Beach et de pouvoir transmettre la mémoire des hommes et femmes qui ont connus la Bataille de Normandie. »
 
Photo : Ma première rencontre avec David Teacher

Les dépêches de Juno partagent toutes les nouvelles, les événements et les histoires du Centre Juno Beach en France et au Canada. Intéressé à contribuer une histoire sur le blog? Envoyez un courriel à l'éditeur à jbca@junobeach.org.

Laisser un commentaire