Bomb Girls avec Barbara Dickson

| août 1, 2018

Écouter (en anglais)

Vous pouvez télécharger ce balado sur votre appareil mobile à partir d’iTunes ou de votre agrégateur de nouvelles préféré.

La Seconde Guerre mondiale a été une guerre totale, marquée de combats mécanisés. Ce qui se passait sur la ligne de front dépendait de ce qui se produisait sur le front intérieur. Les économies mondiales étaient mobilisées, dans les deux camps, pour produire l’équipement, les munitions et les fournitures nécessaires à la victoire. La production de guerre canadienne a joué un rôle crucial dans le triomphe des Alliés en 1945. À la fin de la guerre, notre pays arrivait au quatrième rang des producteurs de matériel de guerre, après les États-Unis, l’Union soviétique et le Royaume-Uni. Il n’approvisionnait pas seulement les forces canadiennes, mais aussi les forces alliées outre-mer.

Prenant part à cet effort massif, la General Engineering Company (Canada) Limited avait fait bâtir et exploitait une immense usine spécialisée dans le remplissage de détonateurs à Scarborough, en Ontario. Sans détonateurs fiables, les munitions des Alliés auraient été inutiles sur le champ de bataille. Les « bomb girls » – ou les « filles aux obus » – ont accouru à la rescousse. Leur apport a été essentiel : non seulement ont-elles constitué une main-d’œuvre disponible, tandis que bien des hommes aptes au travail combattaient à l’étranger ou vaquaient à d’autres fonctions importantes en temps de guerre, mais elles avaient les compétences voulues pour bien s’acquitter de leurs tâches. Ces femmes qui, à un moment, ont représenté 95 p. 100 de l’effectif de l’usine, travaillaient et vivaient sous une intense pression pour subvenir aux besoins de leurs familles et aider à gagner la guerre. Voici l’histoire des « bomb girls » de Scarborough, là où se trouvait la plus grande usine de munitions au Canada spécialisée dans le remplissage de détonateurs.

Femmes travaillant à l’usine de munitions General Engineering Company (Canada) à Scarborough, en Ontario, c.1943 (Sources: Archives publiques de l’Ontario, General Engineering Company (Canada) fonds, F 2082-1-2-6).

Chrono de l’événement

3:40 État de l’industrie des munitions d’avant-guerre au Canada

5:00 La General Engineering Company (Canada) Limited

9:22 Le projet no 24 à Scarborough, en Ontario

12:40 Recrutement de « filles aux obus »

14:50 Les besoins particuliers de la main-d’œuvre

16:10 Grace Hyndman, directrice du personnel

16:50 Florence Ignatieff, chef diététiste

19:00 L’importance du travail à la GECO

21:05 Le processus d’assemblage d’une amorce (détonateur)

22:35 La vie de tous les jours à l’usine

26:10 Carol LeCappelain et The Yellow Canaries

27:28 La pression subie par les « Bomb Girls »

30:45 Peggy MacKay, femme accablée de chagrin

32:28 Souvenirs les plus chers de l’usine

35:14 Fiche de sécurité de l’usine de Scarborough

37:12 Impact de l’usine de Scarborough sur l’effort de guerre

37:32Les relations de travail à l’usine de Scarborough

41:16 Le jour de la Victoire en Europe à l’usine de Scarborough

43:04 Le Scarborough d’après-guerre et les vestiges de l’usine de la GECO

44:50 En mémoire des « filles aux obus »

Biographie

Barbara Dickson est une conférencière recherchée, en plus d’être une historienne locale et une auteure de textes de fiction et d’articles périodiques. Elle vit à Scarborough, en Ontario. Elle est l’auteure d’un livre sur le présent sujet, Bomb Girls: Trading Aprons for Ammo. Apprenez-en plus sur son œuvre au www.barbaradickson.ca/ (en anglais).

Notes

Les liens suivants fournissent de plus amples renseignements sur les sujets de cet article de blogue :

Événements

La Grande Dépression (ou la Crise de 1929)

Le Plan d’entraînement aérien du Commonwealth britannique

Le jour de la Victoire en Europe

Personnes

C.D. Howe (ministre canadien des Munitions et des Approvisionnements)

Remerciements

Le blogue Juno Beach & Beyond/Au-delà de la plage Juno est tenu et mis à jour par Alex Fitzgerald-Black, coordonnateur des projets numériques au Centre Juno Beach.

Les vidéos Bomb Girls sont tirées de la bande-annonce de la saison 1 de MuseTrailers – chaîne YouTube : www.youtube.com/watch?v=7xkj8CXmHh0

Discours de Mackenzie King au Parlement britannique (en anglais) – chaîne YouTube de Pathé Grande-Bretagne : www.youtube.com/watch?v=6SlEvclY5LE&t=48s

Enregistrement de tirs d’artillerie – chaîne YouTube nationale de CBC News : www.youtube.com/watch?v=RsCSQ4uWR1Y

Témoignage d’une ancienne combattante (Eileen Green, née Short), avec l’aimable autorisation du portail Le Projet Mémoire, Historica Canada : www.leprojetmemoire.com/histoires/383:eileen-green-nee-short/

Discours intitulé « Finest Hour » (L’heure de gloire) de Winston Churchill (en anglais) – chaîne YouTube de Jonathan Thomas : www.youtube.com/watch?v=jB5wZtV1MWM

Effet sonore d’un chasseur Spitfire – chaîne YouTube de Jason Kirby : www.youtube.com/watch?v=xgZI4tAoMN0

Dramatic Interlude (Intermède dramatique) d’Alexander Nakarada : www.serpentsoundstudios.com

Musique offerte au https://www.free-stock-music.com

Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)

creativecommons.org/licenses/by/4.0/

Les dépêches de Juno partagent toutes les nouvelles, les événements et les histoires du Centre Juno Beach en France et au Canada. Intéressé à contribuer une histoire sur le blog? Envoyez un courriel à l'éditeur à jbca@junobeach.org.

Laisser un commentaire