Aérodrome de la démocratie – une visite au hangar CH2A

| août 15, 2018

Écouter (en anglais)

Vous pouvez télécharger ce balado sur votre appareil mobile à partir d’iTunes ou de votre agrégateur de nouvelles préféré.

Le Canada a été l’« aérodrome de la démocratie » d’après le président Franklin Roosevelt. Le Programme d’entraînement aérien du Commonwealth britannique (PEACB) a certes compté parmi les plus grandes contributions canadiennes à la victoire durant la Seconde Guerre mondiale. S’inscrivant dans un plan plus vaste, soit le Programme d’entraînement aérien de l’Empire, il a, au Canada, jeté les bases de l’entraînement de plus de 131 500 membres d’équipages aériens (près de 73 000 avec l’ARC) et de 80 000 soldats au sol d’octobre 1940 à mars 1945. L’apport de ces aviateurs entraînés aux efforts de guerre de la Grande-Bretagne et du Canada a été crucial. Comme l’avait déclaré le ministre canadien de la Défense nationale pour l’air, « Chubby » Power, à la Chambre des communes en mai 1942 : [Traduction] « Peu importe où les forces britanniques attaquent, il y aura en leur sein des diplômés de notre programme d’entraînement aérien. » Ces diplômés deviendront des pilotes, des viseurs de lance-bombes, des mitrailleurs de bord, des opérateurs radio, des observateurs, des navigateurs et des mécaniciens navigants dans des escadrons opérationnels partout dans le monde. D’autres ont été retenus à l’intérieur du système de formation pour devenir des instructeurs. Cette initiative massive a vu le Canada alimenter la quatrième force aérienne alliée au monde en 1945, qui comportait alors 85 escadrons à la fois outre-mer et sur le front intérieur. Enfin, elle a influé sur la façon dont les Canadiens ont laissé leur vie durant la guerre. Plus de 17 000 d’entre eux sont morts alors qu’ils servaient dans l’Aviation royale canadienne, près du chiffre fatidique de 24 000 disparus dans l’Armée canadienne.

Le PEACB a laissé un héritage que perpétuent des organisations dans l’ensemble du Canada. Dans cet épisode-ci, nous visitons la Canadian Historical Aircraft Association, ou la CH2A, à Windsor, en Ontario. La CH2A occupe le hangar no 7 de l’École élémentaire de pilotage. Nous avons parlé avec son personnel sur place au sujet de cette ancienne école et des efforts que déploie l’Association pour en préserver le patrimoine. Nous avons aussi eu un entretien avec un ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale, qui a entraîné des militaires à bord du Stearman et du Harvard, deux des aéronefs que la CH2A maintient en état de voler.

No 7 de l’École élémentaire de pilotage de l’air vers 1944. Vous pouvez voir le hangar, le seul bâtiment restant, ainsi que les bureaux administratifs et les logements en forme de H en bas à gauche de l’image (photo de la bibliothèque du Windsor Star).

Chrono de l’événement

1:00 L’anniversaire de Mackenzie King et la création du PEACB

3:45 L’importance du PEACB (Programme d’entraînement aérien du Commonwealth)

5:50 L’école élémentaire de pilotage no 7 à Windsor, en Ontario

21:30 Le chef pilote Ron Holden à bord du Stearman et du Harvard

30:45 Tom Hennessy et son premier vol en solo en 1941

41:48 D’autres détails sur l’expérience de formation de Tom avec Dave Hadfield

43:50 L’héritage du PEACB (Programme d’entraînement aérien du Commonwealth)

Biographie

Pour ce balado, nous sommes en compagnie de deux membres du personnel de la Canadian Historical Aircraft Association (CH2A), Nicole Hutchinson et Ron Holden. Nicole est la conservatrice du musée de l’Association, alors que Ron est le chef pilote. Nous accueillons également dans cet épisode le capitaine d’aviation (à la retraite) Tom Hennessy, un ancien combattant irlandais de la Seconde Guerre mondiale qui a été pilote de Spitfire dans la Royal Air Force et qui s’est établi au Canada après la guerre. Il a suivi sa formation de vol aux États-Unis à bord de quelques aéronefs se trouvant dans le hangar de la CH2A.

 Notes

Les liens suivants fournissent de plus amples renseignements sur les sujets de cet article de blogue :

 Formations et armements

Le Programme d’entraînement aérien du Commonwealth britannique

L’école élémentaire de pilotage no 7 (en anglais)

Le Boeing Stearman (en anglais)

Le T-6 Harvard IV (en anglais)

Personnes

Le premier ministre William Lyon Mackenzie King

Le vice-maréchal de l’Air Robert Leckie

Le premier ministre Winston Churchill

Le président Franklin Roosevelt

Remerciements

Le blogue Juno Beach and Beyond/Au-delà de la plage Juno est tenu et mis à jour par Alex Fitzgerald-Black, coordonnateur des projets numériques au Centre Juno Beach.

Un merci tout particulier à la Canadian Historical Aircraft Association (CH2A) pour l’accueil offert pour la réalisation de ce balado ainsi qu’à Tom Hennessy et à son épouse pour le trajet parcouru afin d’y participer.

Discours de Mackenzie King au Parlement britannique (en anglais) – chaîne YouTube de Pathé Grande-Bretagne : www.youtube.com/watch?v=6SlEvclY5LE&t=48s

Enregistrement de tirs d’artillerie – chaîne YouTube nationale de CBC News : www.youtube.com/watch?v=RsCSQ4uWR1Y

Témoignage d’une ancienne combattante (Eileen Green, née Short), avec l’aimable autorisation du portail Le Projet Mémoire, Historica Canada : www.leprojetmemoire.com/histoires/383:eileen-green-nee-short/

Discours intitulé « Finest Hour » (L’heure de gloire) de Winston Churchill (en anglais) – chaîne YouTube de Jonathan Thomas : www.youtube.com/watch?v=jB5wZtV1MWM

Effet sonore d’un chasseur Spitfire – chaîne YouTube de Jason Kirby : www.youtube.com/watch?v=xgZI4tAoMN0

Dramatic Interlude (Intermède dramatique) d’Alexander Nakarada : www.serpentsoundstudios.com

Musique offerte au https://www.free-stock-music.com

Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)

creativecommons.org/licenses/by/4.0/

Les dépêches de Juno partagent toutes les nouvelles, les événements et les histoires du Centre Juno Beach en France et au Canada. Intéressé à contribuer une histoire sur le blog? Envoyez un courriel à l'éditeur à jbca@junobeach.org.

Laisser un commentaire