Développement Durable

Face au désastre environnemental qui tous les jours s’affirme un peu plus, et menace la paix dans le monde, le Centre Juno Beach s’interroge : La paix obtenue depuis 1944 en Europe, qu’en avons-nous fait et qu’allons-nous en faire ? En tant que lieu de mémoire et d’histoire des Canadiens pendant la Seconde Guerre mondiale, le Centre Juno Beach s’engage dans une démarche de développement durable.

Cette animation de 5 minutes résume notre démarche :

Notre projet est soutenu par la Région Normandie.

Il est parrainé dans l’esprit par Jean Jouzel, climatologue
et soutenu par François-Marie Bréon, chercheur physicien-climatologue
au Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement

TOUTE L’EQUIPE AU SERVICE DES OBJECTIFS DEVELOPPEMENT DURABLE DU CENTRE JUNO BEACH

Le personnel du musée est uni pour mener à bien le plan de Développement durable du musée. Retrouvez les principes fondamentaux sur lesquels s’appuie notre démarche, le plan de Responsabilité Sociétale et Environnementale du musée (RSE) – y compris notre bilan de Gaz à effets de serre, les bonnes pratiques qui en découlent pour réduire l’empreinte carbone du Centre Juno Beach, les actions menées et à mener afin de nous tourner vers un tourisme plus durable.

Nathalie Worthington, Directrice du Centre Juno Beach depuis 2003, a pris conscience il y a une vingtaine d’années (alors qu’elle était en charge de l’extension du Mémorial de Caen sur le thème d’une réflexion sur la Paix) que l’on ne vit pas dans un monde en Paix quand on vit dans un monde où les équilibres écologiques ne sont pas respectés. Aujourd’hui, ce sont les désordres écologiques dans lesquels vont vivre ses petits-enfants qui la font réagir. Elle souhaite faire du Centre Juno Beach, le premier musée écoresponsable sur les plages du Débarquement.

Maxime Bouché, Responsable Boutique du Centre Juno Beach, est passionné par les enjeux liés à l’environnement. Il écrit et partage des articles afin de sensibiliser le plus grand nombre au changement climatique. C’est « l’homme du bilan de gaz à effet de serre » du musée. Faire du Centre Juno Beach un musée qui tend vers une diminution de l’empreinte carbone est sa priorité.

Laurent Mirey est responsable technique du musée depuis 2019. Son savoir-faire et son expérience font de lui un As du upcycling, du réemploi et de tout ce qui va dans le sens de la réduction de l’empreinte carbone du musée.

Sophie Mirey, Rebecca Le Savoureux, Ophélie Duchemin et Catherine Quintal sont elles aussi sur les starting blocks pour engager le Centre Juno Beach sur la voie du développement durable et y impliquer les équipes de guides canadiens qui, tous les ans, viennent compléter l’équipe du musée. Chacun(e) dans sa sphère de compétence et d’objectifs, souvent en faisant déjà du développement durable sans le savoir, comme Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir…

LA RUBRIQUE DES FONDAMENTAUX

Régulièrement, nous allons présenter ici les piliers de notre plan d’action en faveur d’un développement du tourisme durable, à savoir les objectifs nationaux et internationaux et au niveau du Centre Juno Beach, les principes pour réduire l’empreinte carbone du musée, favoriser une économie circulaire, s’engager envers les collaborateurs et les visiteurs du musée.

CONCRÈTEMENT QU’EST-CE QU’ON FAIT AU CENTRE JUNO BEACH

Retrouvez ici nos actions structurantes ainsi que nos bonnes pratiques/petits gestes entrepris afin de nous orienter vers un tourisme plus durable.