Le Canada au jour J en chiffres

| avril 30, 2019

Le Centre Juno Beach a récemment publié un document infographique d’une page, en anglais et en français, mettant en lumière la contribution du Canada au jour J, le 6 juin 1944. 

Dans ce document, nous avons quantifié l’expérience du Canada lors du jour J. Certains des chiffres publiés sont connus, alors que d’autres sont inédits. Dans le bref article qui suit, nous expliquons comment nous sommes arrivés à ces chiffres.

Combien de Canadiens ont débarqué?

On dispose de beaucoup de chiffres sur les troupes qui ont débarqué sur la plage Juno. Selon la majorité des sources, quelque 21 000 soldats ont foulé la plage le jour J, dont environ 14 000 Canadiens de la 3e division d’infanterie canadienne et de la 2e brigade blindée canadienne. Un détachement britannique formait le dernier tiers des soldats qui ont foulé la plage Juno.

À combien se sont élevées les pertes du côté canadien? (Indice : c’est compliqué!)

Les pertes canadiennes sur la plage Juno sont recensées dans la monographie de C.P. Stacey intitulée La campagne de la victoire. Celle-ci renferme deux appendices qui expliquent comment les pertes ont été établies. Ainsi, les pertes de l’Armée canadienne subies dans le secteur « Juno » (c’est-à-dire sur la plage et à l’intérieur des terres) se sont élevées à 340 morts574 blesséset47 prisonniers, soit un total de 961. L’Armée britannique a pour sa part déploré 243 pertes dans le même secteur. 

Mais le décompte des pertes de l’Armée canadienne ne s’arrête pas là. Pour arriver au total souvent cité de 359 Canadiens tués le jour J, il faut ajouter les 19 parachutistes du 1er bataillon canadien de parachutistes (1 Can Para) morts le 6 juin 1944. Dix autres parachutistes ont été blessés et 84 faits prisonniers sur un effectif total de 543. 

Même ces ajouts ne reflètent pas le nombre total de Canadiens qui ont perdu la vie lors de la bataille du jour J. Un examen des registres de la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth(en anglais) révèle que 22 membres de l’Aviation royale du Canada ont été tués le 6 juin 1944 alors qu’ils faisaient partie d’escadrilles ayant pour mission d’appuyer les troupes durant les débarquements. (La mort d’un aviateur sur cette liste étant commémorée à Malte, notre examen n’en tient pas compte.) 

Et qu’en est-il de la Marine royale du Canada (MRC)? Quasi miraculeusement, la MRC n’a déploré aucun mort le jour J. C’est incroyable quand on pense que des marins canadiens prenaient place à bord de bon nombre des péniches de débarquement chargées de mettre à terre les forces d’assaut. Toutefois, plusieurs membres de la MRC ont été blessés lorsqu’un grand nombre des engins de débarquement dans lesquels ils se trouvaient ont volé en éclats sous les bombes et les obus allemands.

Par conséquent, nous devrions utiliser de nouveaux totaux pour établir les pertes canadiennes lors du jour J. Ainsi, le nombre de 359 devrait être porté à 381 soldatset aviateurs tuésle 6 juin 1944. Nous savons également que plus de 584 Canadiensont été blessés (nous ne connaissons pas le nombre exact pour la Marine) et que 131 soldats ont été faits prisonniers.  

Cliquez ici pour voir la liste complète des pertes canadiennes lors du jour J générée à partir de la base de données de la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth.   

L’Aviation royale du Canada (ARC)

Nous savons que 22 aviateurs canadiens sont morts au combat le jour J. Un vingt-troisième aviateur blessé le même jour a succombé à ses blessures quelques jours après. 

L’ARC fait état de 39 escadrilles canadiennesqui ont appuyé le débarquement. Au total, ces escadrilles ont perdu sept appareils. 

De nombreux Canadiens se sont enrôlés dans les escadrilles de la Royal Air Force. Quinze des 22 aviateurs tués le jour J ont perdu la vie lors d’opérations menées avec des unités impériales.

Nous ne serons sans doute jamais en mesure d’établir avec certitude le nombre d’aviateurs canadiens qui ont été blessés ou faits prisonniers lors du jour J. 

La Marine royale du Canada

La contribution quantitative de la MRC le jour J est plutôt difficile à calculer pour les chercheurs. Outre l’incertitude entourant le nombre de pertes, nous avons constaté que peu de sources s’entendent sur le nombre de navires de guerre canadiens déployés. Selon l’ouvrage Parmi les puissances navales, qui relate l’histoire officielle de la MRC pendant la Seconde Guerre mondiale, 63 grands navires de guerre (démineurs, corvettes, frégates, destroyers et navires de débarquement) et 46 péniches de débarquement de toutes tailles ont pris part à le débarquement. Il y avait également 17 vedettes lance-torpilles.

Nous avons tenté de confirmer le nombre de péniches de débarquement et de flottilles de torpilleurs, et un compte des grands navires de guerre (par honneur de bataille) nous a donné celui de 61. 

Il y avait deux bâtiments de débarquement d’infanterie (moyens) :

Les NCSM Prince Davidet NCSM Prince Henry

Il y avait 13 destroyers :

Les NCSMAlgonquin, NCSMSioux, NCSM Haida, NCSM Huron, NCSM Chaudiere, NCSM Gatineau, NCSM Kootenay, NCSM Ottawa (II), NCSM Qu’Appelle, NCSM Saskatchewan, NCSM Skeena, NCSM St. Laurentet NCSM Restigouche

Il y avait 11 frégates :

Les NCSM Cape Breton, NCSM Grou, NCSM Matane, NCSM Outremont, NCSM Meon, NCSM Port Colborne, NCSM Stormont, NCSM Saint John, NCSM Swansea, NCSM Temeet NCSM Waskesiu.

Il y avait 19 corvettes (mais l’histoire officielle fait mention de 20) :

Les NCSM Alberni, NCSM Baddeck, NCSM Calgary, NCSM Camrose, NCSM Drumheller, NCSM Kitchener, NCSM Lindsay, NCSM Lunenburg, NCSM Mayflower, NCSM Mimico, NCSM Moosejaw, NCSM Rimouski, NCSM Port Arthur, NCSM Prescott, NCSM Regina, NCSM Summerside, NCSM Louisbourg, NCSM Trentonianet NCSM Woodstock

Il y avait 16 démineurs :

Les NCSM Caraquet, NCSM Canso, NCSM Bayfield, NCSM Blairmore, NCSM Cowichan, NCSM Fort William, NCSM Georgian, NCSM Guysborough, NCSM Kenora, NCSM Malpeque, NCSM Milltown, NCSM Minas, NCSM Mulgrave, NCSM Thunder, NCSM Vegreville et NCSM Wasaga

Au total, notre liste recense 61 grands navires de guerre. Si vous pouvez identifier la corvette manquante et ainsi ramener le total à 62, veuillez nous en informer. 


Recherche par Alex Fitzgerald-Black

Les dépêches de Juno partagent toutes les nouvelles, les événements et les histoires du Centre Juno Beach en France et au Canada. Intéressé à contribuer une histoire sur le blog? Envoyez un courriel à l'éditeur à jbca@junobeach.org.

Laisser un commentaire