Chacun se souvient à sa façon

| juin 18, 2016

Scott, guide au Centre Juno Beach, revient sur son expérience du 72e anniversaire du Jour J sur Juno Beach :

En travaillant au Centre Juno Beach, il y a des moments où on perd la vue d’ensemble dans les affaires du quotidien. C’est important de prendre une pause de temps en temps pour se demander : pourquoi est-ce que je suis ici ?

Le 6 juin 2016, j’ai marché sur Juno Beach avec six de mes collègues canadiens. Nous étions en train de nous rendre chez nous après une cérémonie à la Maison des Canadiens à Bernières-sur-Mer. La cérémonie avait été émouvante, mais c’est au cours des 3km de marche pour rentrer chez nous que la réalité des évènements de l’été 1944 est devenue claire. Il est impossible de décrire les émotions ressenties par un Canadien sur cette plage au coucher du soleil du 6 juin.  Car ce qui est arrivé ici il y a 72 ans est complètement hors de la réalité que je connais dans ma vie protégée au Canada. Les autres guides qui étaient là avec moi vous confirmeront qu’ils ont ressenti les mêmes émotions. 2 044 Canadien sont enterrés à 7km de la plage et 3 400 de plus reposent  ailleurs en Normandie. 5 400 Canadiens qui n’était pas forcés d’être là, car ils étaient volontaires. 5 400 Canadiens, dont la majorité n’avait pas vu le Canada depuis 3 ou 4 ans. Comment est-il possible de savoir ce qui leur a traversé l’esprit ? Il y a des personnes qui peuvent essayer de vous expliquer ce que ces hommes pensaient. Pas moi, car ni moi, ni personnes n’en a la moindre idée.

Il n’y a pas de mode d’emploi pour la commémoration. Tout le monde se souvient à sa propre façon. La seule chose qui compte est de faire l’effort.

Les dépêches de Juno partagent toutes les nouvelles, les événements et les histoires du Centre Juno Beach en France et au Canada. Intéressé à contribuer une histoire sur le blog? Envoyez un courriel à l'éditeur à jbca@junobeach.org.

Laisser un commentaire