Le Canada durant la seconde guerre mondiale

Événements

Les Canadiens en ordre de bataille

En 1939, conscients que le conflit sera long et difficile, les Canadiens entrent en guerre aux côtés de la Grande-Bretagne. Le gouvernement canadien prend des mesures immédiates pour accroître ses forces militaires. Il relance l’industrie et mobilise toutes les ressources nationales en vue d’un effort de guerre soutenu.

Très tôt, la menace nazie s’étend sur l’océan Atlantique, obligeant la Marine royale du Canada à livrer combat à un ennemi invisible : les U-boote. Inquiète, la population canadienne s’engage massivement dans la lutte. Hommes et femmes s’enrôlent pour augmenter les forces de l’Armée, de la Marine et de l’Aviation. L’industrie tourne à fond pour fabriquer le matériel de guerre alors que l’agriculture produit les denrées nécessaires aux troupes.

Dans les premières années de guerre, l’incertitude mine l’optimisme pourtant bien ancré dans les foyers canadiens. Les dépêches annoncent défaites sur défaites : chute de la France, pénétration des sous-marins dans les eaux territoriales canadiennes, défaite à Hong Kong, échec à Dieppe…

Redoublant ses efforts, le Canada se met en ordre de bataille pour l’assaut décisif.

Attaques dans les eaux du Saint-Laurent

Dans la nuit du 11 au 12 mai 1942, les résidants de Cloridorme, un village de pêcheurs de la Gaspésie, sont réveillés par une explosion qui secoue les maisons comme un tremblement de terre. En direction du large, des lumières...

Continuer à lire

Cela promet d’être un conflit long et épuisant…

Dès septembre 1939, les volontaires affluent dans les bureaux de recrutement. Ils viennent de partout au Canada, ils parlent l’anglais ou le français, ils sont travailleurs, étudiants ou chômeurs. Certains rêvent de bons vêtements et de repas réguliers, d’autres cherchent...

Continuer à lire

La Bataille de l’Atlantique

Automne 1940 : comme des loups, les U-boot sillonnent les eaux de l’Atlantique Nord pour attaquer les convois de navires marchands. Dès qu’un sous-marin repère une proie, il en transmet les coordonnées par radio à son quartier général et la...

Continuer à lire

Le raid de Dieppe

À 5h00, le matin du 19 août 1942, les hommes du Royal Regiment of Canada s’approchent de la plage du petit village de Puys, à deux kilomètres à l’est de Dieppe. Ils ont pris du retard sur l’horaire prévu et...

Continuer à lire