Le Canada durant la seconde guerre mondiale

Formations et armement

Destroyers

Tribal class destroyer HMCS Haida, 4 July 1944

Tribal class destroyer HMCS Haida, 4 July 1944. Built at Newcastle-on-Tyne, England and commissioned 30 August 1943. After WWII Haida participated in NATO exercises and served in Korean War. Now a naval museum, Haida is in the harbour in Hamilton, Ontario. Photo par Gilbert A. Milne. Department of National Defence / National Archives of Canada, PA-112359.

À la fin des années 1930, le destroyer est le plus petit des vaisseaux de guerre autonomes. C’est un navire rapide, capable d’une vitesse d’environ 30 nœuds, conçu spécifiquement comme contre-torpilleur et pour la lutte anti-sous-marine. Déplaçant plus de 1 000 tonnes, le destroyer typique peut affronter la haute mer et il possède une autonomie suffisante pour franchir l’Atlantique. En 1939, le destroyer est considéré par les marines alliées comme une arme indispensable dans la lutte contre les sous-marins. La Marine royale du Canada (MRC) n’en possède que six, les destroyers de classe River NCMS Fraser, Ottawa, Restigouche, Saguenay, St-Laurent et Skeena. Ils ont tous été construits au début des années 1930 pour la Royal Navy.

Les noms des navires d’un même type sont choisis en fonction de leur classe. Les destroyers de classe River sont nommés d’après des rivières et fleuves canadiens (Fraser, Saguenay, St-Laurent); ceux de classe Town d’après des villes (Annapolis, Hamilton, St. Croix) et ceux de classe Tribal d’après des noms de peuples autochtones (Haïda, Huron, Iroquois).

De 1939 à 1944, la MRC obtient de la Royal Navy huit destroyers additionnels de classe River. En 1940, elle ajoute à sa flotte 6 destroyers américains construits en 1918-1919. Dits de classe Town, ces vieux navires s’avèrent lents et peu fiables; il nécessitent des modifications importantes, dont la mise à jour de leur armement et de leurs systèmes de navigation, avant de pouvoir être engagés dans les opérations navales. Enfin, la MRC acquiert en 1942 et en 1943 quatre destroyers de classe Tribal construits dans les chantiers navals du Royaume-Uni pendant la guerre. 

En 1943, les groupes d’escorte de convois sont formés d’un destroyer et de cinq corvettes. Or, la MRC ne possédera jamais un nombre de destroyers suffisant pour combler les besoins de ses groupes d’escorte et ceux-ci seront souvent composés de destroyers britanniques accompagnés de corvettes canadiennes.

Plusieurs raisons expliquent que le Canada ne construise pas ses destroyers comme il le fait pour les corvettes et les frégates. La construction d’un destroyer est longue. Elle exige une expertise et un outillage de précision que les chantiers navals du Canada ne possèdent pas. Seuls quatre destroyers de classe Tribal sont mis en chantier ici. Leur construction débute aux Halifax Shipyards Ltd en 1942 et en 1943 mais le premier des quatre, le NCSM Micmac, n’est prêt pour le service qu’en septembre 1945, après la fin de la guerre.

Lecture Suggérée :

  • Ken Macpherson et John Burgess, The Ships of Canada’s Naval Forces 1910-1981, A Complete Pictorial History of Canadian Warships, Collins, Toronto, 1981.
  • Ken Macpherson, The River-Class Destroyers of the Royal Canadian Navy, C.J, Musson, Toronto, 1985.

Liens :

  • Voir la description et une photographie de tous les navires canadiens sur le site du Naval Museum of Manitoba (en anglais)
  • Voir les spécifications des navires canadiens sur le site Haze Gray and Underway (en anglais)
  • Voir NCSM Haida Historic Ship sur le site des Amis du NCSM Haida  (en anglais)