Le Canada durant la seconde guerre mondiale

Personnes

Jan de Vries

La nuit du Jour J, Jan de Vries est parachuté en Normandie avec le 1er Bataillon canadien de Parachutistes.

Jan de Vries est né le 24 janvier 1924 à Leeuwarden, en Frise, une province au nord des Pays-Bas. Six ans plus tard, il immigre avec sa mère et son frère aîné pour rejoindre son père au Canada. Jan fréquente les écoles de East York et Scarborough à Toronto. A l’âge de 18 ans, il souhaite s’engager dans l’Aviation royale canadienne, mais, étant daltonien, il n’est pas accepté.

Quelques temps plus tard, il réussit à intégrer le 1er Bataillon canadien de Parachutistes. Après un entrainement de base, il embarque à bord du Queen Elizabeth et arrive en Angleterre en juillet 1943 avec son unité. Jan termine son entrainement à Ringway, Manchester en septembre 1943.

A minuit le 6 juin, au sein de la compagnie C, Jan est parachuté en Normandie. Le bataillon canadien est impliqué dans les plus violents combats de la Bataille de Normandie sans jamais échouer pour atteindre ses objectifs. Jan est blessé par un tireur d’élite le 31 juillet 1944 et évacué vers l’Angleterre.

En septembre, après avoir été soigné et sans prendre le temps d’une convalescence, il rejoint son bataillon. Il continue les combats dans les Ardennes en Belgique, aux Pays-Bas sur la rivière Maas et il est parachuté en Allemagne dans le cadre de l’opération Varsity en mars 1945.

Jan retourne au Canada en février 1946 et décide de devenir menuisier. Au cours de ses 40 ans de carrière, Jan monte en grade pour devenir chef de projet, spécialisé dans les projets résidentiels et commerciaux de grandes envergures. Jan a été un membre fondateur du Centre Juno Beach.

En plus de son travail pour le Centre Juno Beach, Jan s’est impliqué dans de nombreux projets de bénévolat et de soutien aux vétérans, cadets et écoles, partageant avec eux son expérience de la guerre et la contribution du Canada à l’effort de guerre. Pour ses actions de bénévolat, il a reçu la Mention Élogieuse du Ministre canadien des Anciens Combattants. En plus de ses médailles de guerre, il s’est vu décerné les médailles des jubilés d’argent et de diamant de la Reine Élizabeth II, la médaille de l’Ordre du Canada et la Légion d’Honneur française.

Jan de Vries est décédé le 27 mai 2012.

Source : Joanne de Vries