Le Canada durant la seconde guerre mondiale

Formations et armement

Attaque du U-754 par le Hudson 625 du 113e escadron (BR), 3 juillet 1942

Le commandant d’escadron N.E. Small et son équipage ont coulé le U-754 par 43°02’ N et 64°52’ W., au nord de Boston, la première victoire aérienne du Commandement de la zone aérienne de l’Est! Son camouflage blanc rendait le Hudson difficile à apercevoir dans les brumes de l’été et le sous-marin fut surpris par l’attaque menée par Small. L’extrait suivant est tiré du formulaire classé secret Summary of R.C.A.F. Attack on U-Boat.
Ministère de la Défense nationale, Direction de l’histoire et du patrimoine, 181.003 (D1319).

Équipage

Poste No Grade Nom No de l’attaque
Capitaine C.1379 Commandant d’escadron. Small, N.E., A.F.C. 3
Observateur. J10690 Sous-lieutenant Francis, G.M. 1
Radio-mitrailleur R97641 Sergent Coulter, R.A. 1
Radio-mitrailleur R70744 Sergent Rogers, D.P. 1

Brève description du repérage, de l’attaque et des résultats tels que vus et photographiés:

Le commandant d’escadron N.E. Small (au centre) et des membres de son équipage.

Le commandant d’escadron N.E. Small (au centre) et des membres de son équipage.
Service d’imagerie de la Défense nationale, PL-12608

L’appareil, qui effectuait un balayage anti-sous-marin local près de l’île de Sable, à une altitude de 3 000 pieds avec une visibilité de 5 milles dans la brume, et un plafond illimité, repéra un U-boot à une distance de 3 milles, direction de 287° par rapport à l’appareil. Le U-boot était en surface, faisant cap sur 240° à une vitesse de 8-10 nœuds. Le pilote mit les gaz à fond et piqua, manœuvrant pour attaquer de l’arrière exactement dans le sillage du sous-marin. Le sous-marin commençait juste à plonger lorsque 4 grenades sous-marines MK VIII avec détonateurs Mk XIII, réglées à 25 pieds, furent larguées d’une hauteur de 50 pieds, en chapelet à 60 pieds de distance et à 160 nœuds. La première grenade tomba à l’eau 50 pieds devant le kiosque sur le trajet du sous-marin et les autres derrière elle. Tout fonctionnait normalement. Lors d’un deuxième passage, le U-boot était juste sous la surface de l’eau. Au troisième passage, le kiosque émergea et l’appareil fit feu avec la mitrailleuse avant. Le U-boot s’enfonça et continua à tourner vers la gauche sous l’eau, en laissant échapper de grosses bulles. Il a continué à vider ses réservoirs depuis le début de l’attaque jusqu’à 55 minutes plus tard. Une puissante explosion sous la surface causa des remous bien plus forts que ce qu’aurait pu faire une grenade de 450 livres. L’aire de bouillonnement mesurait environ 150 yards de diamètre et cela dura 3 ou 4 minutes. Quand le bouillonnement cessa, des taches dispersées d’huile et de débris qui ressemblaient à du bois apparurent. L’appareil quitta le lieu de l’attaque 1 heure et 31 minutes plus tard. À 03 h 02, le 1er août 1942, le H.M.S. Veteran aperçut de grandes quantités d’huile dans le secteur, formant des traces qui s’étendaient en gros nord-sud, semblant avoir leur origine à l’extrémité sud qui était marquée par une bouée en aluminium; dans cette zone, l’huile était largement dispersée. L’extrémité nord était mieux définie avec des tourbillons d’huile remontant à la surface de l’eau. Les traces devenaient aussi nettement plus étroites dans ce secteur. Dix grenades sous-marines réglées à 250 et à 385 pieds furent larguées près de l’extrémité nord bien qu’aucun contact avec un sous-marin ennemi n’ait jamais été établi. L’huile continua à remonter à la surface. Un échantillon fut recueilli, mais la pellicule était trop mince pour apprendre quoi que ce soit. Le H.M.S. Veteran quitta les lieux à 06 h 00, n’ayant rien observé de plus.