Le Canada durant la seconde guerre mondiale

Personnes

George Edwin (Ted) Beament

Brigadier-General (Ret’d) George Edwin (Ted) Beament (1908-2005)

Né à Ottawa, en Ontario, en 1908, G. E. (Ted) Beament est élève au Lisgar Collegiate Institute. Dès son jeune âge, il souhaite devenir avocat, mais son père, qui avait monté son propre cabinet d’avocats, veut qu’il devienne soldat. Il entre alors au Royal Military College à Kingston, Ontario, et en sort diplômé et médaillé d’or en 1929, avant de rejoindre la milice comme membre du 30eme Field Regiment, surnommé « The Bytown Gunners ».

En 1930, il rejoint le 25eme Field Battery comme Second Lieutenant et en 1938 il est promu Major et Commandant simultanément. Durant cette période, afin de suivre une carrière dans le droit, il s’inscrit à l’Université de Toronto, où il obtient un diplôme d’ingénieur avant de poursuivre ses études de droit à Osgoode Hall. Il passe le Barreau du Haut-Canadien 1934 et rejoint le cabinet familial.

Quand la guerre éclate en 1939, Ted Beament s’engage dans le Forces Actives Canadiennes et est nommé Commandant dans la 2eme Field Battery. Afin d’équiper la batterie, il emprunte $2000 à son père. En 1940, la batterie est déployée outre-Atlantique pour être formée en Angleterre, où Ted rencontre et épouse Brenda Thoms en 1941.

Ted Beament est promu et nommé à plusieurs postes lors des premières années de la guerre avant d’être muté à l’Etat major de la Première Armée Canadienne, en tant qu’officier général, niveau I (Opérations) en 1943. Il est impliqué dans la préparation de l’Opération Overlord et débarque sur Juno Beach avec les officiers d’état-major quelques semaines après le Jour-J, 6 Juin 1944, avant de prendre part à la Bataille de Normandie et à la campagne en Europe du Nord-Ouest. En juillet 1945, il est promu Brigadier d’Etat Major et est nommé Commandant et Président de l’Université Khaki du Canada. Cette institution est encadrée par l’Armée canadienne en Angleterre et a pour but de former le personnel militaire à une carrière civile une fois la guerre terminée. Ted Beament rentre au Canada avec sa femme et sa jeune famille en 1946.

Pour son service durant la guerre, Ted Beament reçoit la Croix de Guerre française avec Palme, l’ordre du Lion Blanc (troisième classe) et la Croix Militaire de la République de Tchécoslovaquie. Il est mentionné dans la rubrique Dispatches du London Gazette, et est nommé Officier de l’Ordre de l’Empire Britannique. Il passe au total plus de 40 ans en service, en tant qu’Officier d’Etat Major pendant la guerre, puis en tant que soldat et Colonel Honoraire en temps de paix.

Après la guerre, Ted Beament pratique le droit comme membre du cabinet de son père et continue à servir sa communauté par le bénévolat. De 1961 à 1966, il sera commissionnaire de l’organisation qui deviendra par la suite la Commission de la capitale nationale, conseiller du Barreau de la Law Society of Upper Canada et chancelier de l’ordre de Saint-Jean au Canada. Il prend sa retraite en 1978, tout en gardant son rôle de conseiller dans le cabinet. En 1986, il est nommé Membre de l’Ordre du Canada en reconnaissance de son service à la communauté et de sa contribution à la mise en place du programme d’aide juridique en Ontario.

Ted Beament décède en septembre 2005 au Centre de santé Perley et Rideau pour anciens combattants, après avoir été décoré de la Croix de Guerre de la République Tchèque et après avoir obtenu le droit pour les époux et épouses de vétérans d’être pris en charge dans les mêmes établissements que leur conjoint.

Ted Beament en uniforme d’hiver des cadets du Collège militaire royal du Canada c. 1928

Medailles et décorations

September 1945 Khaki University – Lt. Gen. Murchie, Field Marshal Bernard Montgomery, G.E. Beament

Visite de Montgomery à Khaki University. Ted, en tant que président à droite, guide Monty pendant la visite.

Visite du roi George et de la reine Elizabeth au parc Cassabury de l’Université Khaki, 1945-1946. Justin, le fils de Ted, offre le bouquet.