Au Revoir George Chow (1921-2020)

| novembre 12, 2020

Un grand ami du Centre Juno Beach vient de nous quitter le 6 novembre 2020…

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de l’Adjudant George Chow, 16e  Batterie antiaérienne légère, 2e Division d’Infanterie canadienne.

Le Centre Juno Beach adresse ses sincères condoléances à ses enfants, à sa famille, à ses amis et à la communauté militaire sino-canadienne.

George, qui a eu 99 ans le 5 novembre 2020, était l’un des quelque 600 Canadiens d’origine chinoise qui ont servi pendant la Seconde Guerre mondiale. En 2014, George, a reçu le grade de Chevalier de l’Ordre national de la Légion d’honneur par le gouvernement français et a ensuite reçu la Médaille de la Légion d’honneur par le Consul général Jean-Christophe Fleury du Consulat général de France.

Il était l’une des vedettes de notre série de vidéos l’Honneur en Héritage, et son témoignage fait partie du service de divertissement en vol d’Air Canada en novembre et décembre 2020. Nous sommes vraiment reconnaissants d’avoir eu l’occasion de capturer et de partager l’histoire de George avant son décès.

George était l’un des sept vétérans de l’Honneur en Héritage lors du lancement de la campagne commémorative d’Anciens Combattants Canada en mars 2019 pour le 75e  anniversaire du Jour J et de la bataille de Normandie. Il était également l’un des 40 vétérans présents à Juno Beach pour la cérémonie officielle canadienne le 6 juin 2019.

Après le décès de George, le ministre de la Défense, Harjit Sajjan, a déclaré dans un communiqué: «son service et son héritage ont été reconnus par de nombreuses médailles de guerre, des décorations des Forces canadiennes et le jubilé de diamant de la reine. Ces prix ne peuvent mesurer l’impact durable du service de George sur des générations de jeunes Canadiens. Nous avons perdu un pionnier qui a brisé les barrières et montré aux jeunes ce qu’est le service, le devoir et l’amour pour notre pays. Tu es peut-être parti mon ami, mais tu ne seras jamais oublié.

 

Lisez la lettre de George Chow à ses amis néerlandais marquant le récent 75e anniversaire de la libération des Pays-Bas.

 

Lisez la suite pour en savoir plus sur l’incroyable histoire de George:

En août 1940, deux mois avant son 19e anniversaire, George se rend au centre de recrutement du Bay Street Armory à Victoria pour s’inscrire. Après une formation de base, il a été transféré à la 16e Batterie antiaérienne légère à Windsor, en Ontario, pour une formation approfondie. La batterie a ensuite été expédiée à Halifax pour embarquer sur un navire vers l’Angleterre. En Angleterre, il était membre du premier équipage entièrement canadien à abattre un avion allemand sur le sol anglais.

Pendant la Bataille de Normandie, la 16e batterie légère antiaérienne, de l’Artillerie royale du Canada faisait partie du 2e groupe de la Royal Artillery (AGRA). Ils ont eu de la chance en descendant de leur péniche de débarquement (Landing Craft Tank) car il n’y avait que 9 pouces de profondeur dans les eaux de la manche quand ils ont débarqué. Ils ont continué à se déplacer vers l’intérieur des terres en direction de Caen et d’autres régions de France avant de se diriger vers la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne. Après la victoire en Europe, George s’est porté volontaire pour servir dans le théâtre du Pacifique mais le largage de la bombe atomique au Japon a mis un terme à ce déploiement.

Pendant la guerre, il épousa une anglaise. Finalement, lui, sa femme et leurs enfants se sont installés au Canada, où George a rejoint le régiment 43rd Heavy Anti-Aircraft Regiment, Bessborough Armory à Vancouver. Il a atteint le grade d’adjudant de 2e  classe et a été nommé sergent-major en 1958. Il a été honorablement libéré en 1963.

Au revoir, George. Nous nous souviendrons.

George Chow in uniform as a young man.

Les dépêches de Juno partagent toutes les nouvelles, les événements et les histoires du Centre Juno Beach en France et au Canada. Intéressé à contribuer une histoire sur le blog? Envoyez un courriel à l'éditeur à jbca@junobeach.org.

Laisser un commentaire