Six hommes embarqués pour une «Sortie Nickel» : Sergent John Gordon Hopper

| juin 12, 2015

Le Centre Juno Beach a publié une série de 7 articles qui racontent l’histoire du dernier vol du Whitley AD-701, un travail de recherche et d’écriture réalisé par Shirley Stone. Cet article constitue le volume no. 4. Veuillez cliquer ici pour lire Le dernier vol (volume no. 1), lieutenant d’aviation David Webster Goodwin (volume no. 2), sergent John Gordon Hopper (volume no. 3), adjudant 1re classe Joseph Gaston Jacques (volume no. 5), lieutenant d’aviation Joseph Hong (volume no. 6) et lieutenant d’aviation Charles Beverly Wyckroff (volume no. 7).

JOHN  (JACK) GORDON HOPPER
SERGENT – MITRAILLEUR DE BORD
A.R.C. – R/80789

Jack b w crop

John Gordon Hopper, connu sous le nom de  Jack, est le fils de Harry Usher Hopper et Caroline (née : Hare). Il est né à Toronto le 21 février 1921, il a un frère aîné, Harold, et deux sœurs. Son père a participé à la Première Guerre mondiale.

Jack a fait ses études primaires à l’école publique d’Humber Bay de 1927 à 1934, à l’école secondaire de Mimico de 1934 à 1937, et  au collège Runnymede de 1939 à 1940. Il joue au baseball, au hockey et au rugby, et à Runnymede il fait partie de l’équipe de basketball du collège.

Le 7 novembre 1940, au Centre de Recrutement de l’A.R.C. de Toronto, Jack s’enrôle et le lendemain il se présente au Dépôt des Effectifs n°1. Sa formation le conduit à Dauphin et Winnipeg au Manitoba, puis Regina en Saskatchewan, Trenton, en Ontario, Mont Joli, Lachine et Valleyfield au Québec et finalement, Halifax en Nouvelle Ecosse.

Jack a reçu son insigne de mitrailleur de bord le 26 novembre 1943 (avec un pourcentage de réussite de 77,9%), lors du cours n°9 à Mont Joli, au Québec. Le chargé de cours remarque que Jack est un bon étudiant, un garçon débrouillard montrant de l’initiative. Il le trouve aussi fiable, doté d’un esprit d’équipe et un bon leader.

Les états de service de Jack indiquent une période de permission avant son embarquement du 27 novembre 27 au 11 décembre 1943. Durant ce congé, il épouse Marjorie Whitlock le 7 décembre à Mount Dennis, en Ontario.

Le 5 mars 1944, trois mois après son mariage, Jack embarque pour l’Europe à Halifax, en Nouvelle-Ecosse et arrive à Liverpool le 14 mars. Il se présente au  PRC 3 le 14 mars et il est envoyé à l’U.E.O. 24  de la R.A.F. Honeybourne le 21 mars.

Le 22 mai 1944, John est à bord du Whitley AD701, pour effectuer une mission de largage de tracts sur la région du Mans, en France, quand l’avion est abattu par la Flak et s’écrase à  La Potence, près de Sées, en Normandie, sans qu’il y ait de survivant. John repose au cimetière de guerre canadien de Bretteville-sur-Laize / Cintheaux Coll. tombe XXVII. G. 4-7. La ville de Sées a érigé un monument en mémoire de l’équipage, qui a été inauguré le 8 mai 2005.

Les dépêches de Juno partagent toutes les nouvelles, les événements et les histoires du Centre Juno Beach en France et au Canada. Intéressé à contribuer une histoire sur le blog? Envoyez un courriel à l'éditeur à jbca@junobeach.org.

Laisser un commentaire