Expositions permanentes

L’exposition permanente s’appuie sur des photos, archives, témoignages audiovisuels et sonores, multimédia, cartes et objets pour raconter l’histoire des Canadiens qui ont volontairement porté l’uniforme ou qui, au pays, ont se sont mobilisés pour contribuer à l’effort de guerre. Bien qu’évoquant aussi les combats qui ont conduit les unités canadiennes de Sicile en Italie, de la Normandie aux Pays-Bas, le Centre Juno Beach n’est pas seulement un musée de la guerre : d’abord par la place faite aux témoignages et aux récits de vie, ensuite par la présentation de la société que ces combattants ont léguée à leurs enfants et qui forme le Canada d’aujourd’hui.


  • Dans cette première salle, le visiteur prend place dans une péniche de débarquement stylisée pour voir un film qui met dans l’état d’esprit des Canadiens pendant la Seconde Guerre mondiale. Images de la guerre, de l’entraînement, du Canada pendant le conflit, ainsi que du Jour J, sont projetées sur les murs tandis que les soldats canadiens et leurs familles expriment leurs pensées et sentiments de l’époque.

  • Au-delà du film d’introduction qui permet à chacun d’être imprégné par l’ambiance générale de l’exposition permanente, le visiteur se voit offrir quelques clés de compréhension du Canada à la veille de la Seconde Guerre mondiale d’un point de vue géographique, démographique, économique, militaire, politique et social. Dans cette salle circulaire le jeune public retrouve Peter et Madeleine, rencontrés avant le film grâce à la borne  du Hall d’accueil. Tout au long de l’exposition, le parcours  « jeune public » se construit à travers le regard de ces deux jeunes Canadiens ‘virtuels’ des années 1930-1940.

  • Cette salle, qui se compose de deux espaces, retrace la conversion du pays à la situation de guerre et la constitution des forces armées qui verront s’enrôler plus d’un million d’hommes et de femmes.

    Le Canada déclare la guerre à l’Allemagne le 10 septembre 1939 – Dans une reconstitution d’un intérieur canadien, chacun peut écouter les déclarations des principaux protagonistes de ce début de conflit, émises sur des radios d’époque : on y entend les voix d’Hitler, Daladier, Chamberlain et Mackenzie King.

    Civils ou militaires, les Canadiens sur tous les fronts – Cet espace montre que le pays tout entier s’est mobilisé durant la Seconde Guerre mondiale. De part et d’autre d’un couloir en courbe, le visiteur découvre les aspects de cet engagement. Sur la gauche, l’engagement militaire avec l’entraînement, le rôle de l’infanterie, de la marine, de l’aviation canadienne, les raids de Hong Kong et Dieppe. Sur la droite, l’engagement des civils avec la question de la conscription, le Plan d’entraînement aérien du Commonwealth britannique, l’effort de guerre, la vie quotidienne des Canadiens, le financement de la guerre, etc.

  • La visite se poursuit avec une présentation des campagnes militaires qui ont chacune contribué à la victoire finale : Bataille d’Italie, de Normandie, de l’Escaut, de la Rhénanie et la Victoire. Cette salle offre aussi l’occasion de découvrir que la guerre n’a pas mobilisé uniquement les soldats et que d’autres corps d’armées ont aussi été actifs : infirmiers, correspondants de guerre, corps du génie, etc. Enfin cette salle propose différentes thématiques telles que : le Jour J des Canadiens, les Premières Nations au combat en Europe, le drapeau canadien, le premier bataillon de parachutistes canadiens et la guerre de l’ombre des Canadiens.

  • Cette salle au nom évocateur trace le bilan humain de la Seconde Guerre mondiale pour les Canadiens tout en présentant l’espoir d’un avenir meilleur.

    De nombreuses familles canadiennes ont perdu des leurs : plus de 45 000 Canadiens sont morts dans leur combat pour la liberté et leurs noms défilent au plafond, pour s’inscrire dans les mémoires. D’un autre côté, de nombreux Canadiens sont aussi rentrés au pays où ils ont dû reprendre leur vie et ont activement participé à forger le Canada contemporain.

    Dans cette salle, quatre alcôves attendent les visiteurs pour leur montrer une autre facette de la guerre à travers l’écoute de lettres ou de textes écrits pendant cette période soit en français, soit en anglais, par des Canadiens. C’est ici que les deux jeunes guides virtuels Peter et Madeleine quittent le jeune public.

  • Le film « Dans Leurs Pas » est une expérience d’immersion grâce à des images et une bande sonore saisissantes qui suscitent l’émotion. Réalisé à partir de films d’archives de la Seconde Guerre mondiale provenant de sources variées, ainsi que de scènes de reconstitutions dramatiques, le film qui reprend aussi les voix des grands correspondants de guerre canadiens Marcel Ouimet et Matthew Halton, illustre le rôle et le sacrifice des soldats canadiens lors du Jour J et de la Bataille de Normandie. Le film peut heurter la sensibilité des plus jeunes.

    En temps de guerre, un soldat d’infanterie ne dispose pas d’une vue d’ensemble ; son rôle consiste à combattre et essayer de survivre. «Dans Leurs Pas» permet aux visiteurs une immersion dans le vécu de ce soldat d’infanterie.

  • Inondée de lumière naturelle, cette dernière salle de l’exposition permanente s’ouvre sur la mer et propose un contraste saisissant avec les salles plus sombres consacrées aux années de conflit. Ici, le visiteur est invité à découvrir le Canada d’aujourd’hui avec ses 10 provinces et 3 territoires, ses 31 millions d’habitants provenant de 200 pays différents à travers le monde, son million de membres des Premières Nations, ses 2 langues officielles et 60 langues parlées au quotidien…