Impressions sur deux ans en Normandie

| août 24, 2017
Scott

Scott Entwistle quitte le Centre Juno Beach où il a travaillé comme guide en 2015 et 2016, puis comme Responsable accueil à la création de ce poste il y a un an. Il nous livre ses impressions sur son expérience. L’occasion pour l’équipe du Centre de le remercier pour sa contribution au développement du musée, et pour le partage de ses nombreuses connaissances avec les visiteurs, mais aussi avec l’équipe du musée.

Il y a deux ans et demi, je suis arrivé dans un petit village au bord de la mer qui s’appelle Courseulles-sur-Mer. Je suis venu de chez moi, en Colombie-Britannique, prêt à travailler au Centre Juno Beach, le seul musée canadien en Europe, qui traite du Canada dans la Seconde Guerre mondiale. J’étais sensé rester 7 mois en tant que guide, et pourtant je suis revenu 8 mois plus tard, en Mai 2016 pour une nouvelle expérience en tant que responsable accueil. Ce site demeure un lieu spécial dans la mémoire collective canadienne et européenne, faire partie intégrante de la transmission de mémoire est quelque chose que je n’oublierai jamais.

Pour les non-initiés, le programme de guides du Centre Juno Beach est une expérience de sept mois sur la plage du débarquement canadien du Jour J. S’engager pour une période de sept mois à l’étranger est intimidant pour de nombreuses personnes. D’ailleurs, la durée du contrat et la nécessité d’être bilingue, est souvent un frein pour les candidats potentiels. Mettre sa vie de côté pour une si longue période peut être difficile à concevoir, surtout quand la priorité des étudiants est de finir leurs études aussi vite que possible. Mais ceci n’est pas une pause, c’est plutôt une succession d’expériences incroyables, d’interactions uniques, d’aventures et de nouveaux amis qui m’ont formé et m’ont appris autant que mes cours universitaires. Je dis souvent que je suis en train de préparer un diplôme de « 6 ans », qui intègre mes deux années au CJB. Il s’agit en effet d’un réel apprentissage tant sur le plan de l’emploi que sur le plan de l’instruction.

Cependant, ne vous faites pas d’illusions, la perfection n’existe pas. Il y a de nombreuses différences culturelles auxquelles il faut s’habituer, des moments de stress et de frustration, des périodes de pluies interminables et de solitude pendant la période d’hiver. Mais les inconvénients de ce travail ne sont rien à côté de ce qui se passe ici. En travaillant à Juno, vous vous joignez à une famille. Les guides, qui travaillent ensemble et habitent ensemble, forment une dynamique particulière qui me tient à cœur. J’ai vu passer trois équipes de guides pendant mon contrat, et à chaque fois, sept jeunes Canadiens se sont rassemblés et ont créé quelque chose de spécial dans « notre petit coin du Canada, en France », comme j’aime appeler le Centre. Ce travail est unique à bien des égards ; vivre à l’étranger en représentant son pays, le Canada, travailler dans un lieu qui a une connexion historique ou familiale pour un grand nombre des visiteurs, interagir avec des hommes qui ont combattu ici en 1944 ou encore transmettre cette mémoire aux générations suivantes. N’importe laquelle de ces expériences sera incroyable en elle-même. Avoir la chance de les vivre toutes en même temps et de les partager avec six autres personnes qui sont venus pour les mêmes raisons, crée une opportunité qui ne se présente qu’une seule fois dans sa vie.

Au quotidien, je regarde à travers la fenêtre de mon bureau qui donne sur une petite section de la plage Juno où, le Jour J, 92 soldats canadiens ont été tués ou blessés en à peine deux heures.

J’ai eu le grand honneur de rencontrer des vétérans qui ont combattu ici, et je me sens à la fois reconnaissant d’avoir passé ces deux dernières années ici, à partager leurs histoires, et humble face aux horreurs qu’ils ont vécu en Normandie, pendant l’été 1944.


Première date limite pour postuler au programme des guides de 2018 : 13 octobre 2017 ! Pour postuler, rendez-vous sur notre site web.

Les dépêches de Juno partagent toutes les nouvelles, les événements et les histoires du Centre Juno Beach en France et au Canada. Intéressé à contribuer une histoire sur le blog? Envoyez un courriel à l'éditeur à jbca@junobeach.org.