Le Canada durant la seconde guerre mondiale

Formations et armement

Sur terre

L’Artillerie

Les pièces d’artillerie servant au support des armée en campagne se répartissent en un grand nombre de catégories, dont les canons, les obusiers et les mortiers. Les canons tirent des projectiles à grande vitesse sur des trajectoires relativement rectilignes. Les obusiers...

Poursuivez votre lecture

L’Équipement du fantassin

Les soldats britanniques et canadiens étaient équipés d’innombrables articles en plus de l’uniforme ordinaire en serge de laine kaki. Le plus caractéristique était sans doute le casque d’acier, de forme semblable à celui porté lors de la Première Guerre. La...

Poursuivez votre lecture

L’Infanterie Organization

Le bataillon est « la plus petite unité d’infanterie qui puisse recevoir l’appui tactique concerté de diverses armes »(manuel d’entraînement du Ministère britannique de la Guerre, 15 janvier 1944); il est le plus souvent regroupé avec d’autres unités, comme des régiments de...

Poursuivez votre lecture

Les Armes de l’infanterie

Le fusil Lee-Enfield et la mitrailleuse légère Bren étaient les armes de base de l’infanterie canadienne, dont la puissance de feu était complétée par des grenades, des armes semi-automatiques (fusils mitrailleurs) comme la mitraillette Sten gun, des mortiers, les mitrailleuses...

Poursuivez votre lecture

Les blindés de combat

Les opérations militaires de la Seconde Guerre présentent une fluidité de mouvement qui n’existait pas lors du précédent conflit mondial. Les blindés de combat (BC) avaient été conçus à l’origine pour franchir les lignes de barbelés et échapper aux tirs...

Poursuivez votre lecture

Les Communications radio

Les unités de télécommunications utilisaient des équipements de téléphonie ou de TSF qui permettaient aux différentes composantes de l’armée de communiquer entre elles sur le terrain. Dans chaque division il y avait trois ou quatre compagnies ou escadrons (selon le...

Poursuivez votre lecture

Les Tactiques de base de l’infanterie

L’Offensive Au combat, le commandant d’un bataillon d’infanterie, par exemple, recevra des ordres de son commandant de brigade, pour mener une certaine action. Pour y parvenir, il décide d’un plan d’action déterminé par la tâche en question et par sa...

Poursuivez votre lecture