Le Canada durant la seconde guerre mondiale

Formations et armement

Sur les mers

L’Allemagne et les Alliés se sont affrontés sur les mers dès les premiers jours de la Seconde Guerre mondiale. Le transport maritime de matériel de toutes sortes vers la Grande-Bretagne devient rapidement l’un des grands enjeux de la guerre et c’est sur l’océan Atlantique que se déroule la plus longue bataille : six années de combats acharnés pendant lesquelles les marines alliées doivent protéger à tout prix les navires marchands contre les attaques des redoutables U-boote allemands.

Avec la chute de ses alliés européens, la Grande-Bretagne appelle le Canada à l’aide. Au prix d’efforts considérables, la Marine royale du Canada accroît ses effectifs et son efficacité pour devenir, en six ans, l’une des plus grandes marines du monde.

La détection des sous-marins

De 1939 à 1943, les U-boote allemands possèdent un avantage considérable sur les navires d’escorte alliés. Ils peuvent s’approcher des convois sans être vus, faire feu et s’échapper assez facilement. Pour parer à leurs attaques dévastatrices, les scientifiques alliés développent...

Poursuivez votre lecture

La Marine marchande du Canada

Les historiens ont souligné à maintes reprises le rôle essentiel et dangereux joué par les marins et les officiers de la Marine marchande du Canada lors de la Bataille de l’Atlantique. Ces hommes devaient affronter la mer sur des navires...

Poursuivez votre lecture

Les convois

Il existe deux raisons fondamentales pour réunir les navires marchands en convoi. D’abord, dans un espace aussi vaste que l’Atlantique, un sous-marin aura bien plus de mal à repérer un groupe serré d’une quarantaine de navires que de découvrir quelques...

Poursuivez votre lecture

Les navires

Au moment où la guerre éclate, les marines alliées font face à un ennemi redoutable. Dès 1934, Adolf Hitler mettait tout en œuvre pour reconstituer la flotte de guerre allemande. Cinq ans plus tard, les Alliés doivent de toute urgence...

Poursuivez votre lecture