Le Canada durant la seconde guerre mondiale

Formations et armement

Les Services médicaux

Bien peu remettraient aujourd’hui en doute l’obligation morale qu’ont les états de fournir les meilleurs soins médicaux possibles aux soldats blessés ou malades qui ont combattu pour leur pays. Cependant le rôle des médecins militaires canadiens a toujours eu deux facettes : pendant la Grande Guerre, par exemple, la mission du corps médical militaire canadien était de veiller à « conserver la main d’œuvre » (Desmond Morton, When Your Number’s Up, 1993, p. 197). Pour les médecins et les autres praticiens de la santé lors de la Seconde Guerre, remplir leurs responsabilités professionnelles et leur devoir moral n’était qu’un aspect de leur tâche. Les ressources humaines limitées faisaient qu’il était également important que les soldats, les marins et les aviateurs puissent reprendre du service aussi rapidement que possible.

L’Épuisement dû au combat

Dès les débuts de la guerre, on a reconnu que les soldats victimes de traumatismes psychologiques devaient être soignés, tout comme ceux qui avaient subis des blessures physiques. L’Hôpital neurologique no.1 fut établi en septembre 1940 à Basingstoke dans le...

Poursuivez votre lecture

La Médecine navale

À la différence de leurs confrères du Corps médical militaire royal du Canada qui travaillaient en équipe dans des hôpitaux de campagne ou dans la chaîne d’évacuation, les médecins de la Marine royale Canadienne étaient isolés et dispersés. Bien que...

Poursuivez votre lecture

Le Traitement des pilotes victimes de brûlures

Les blessures dont les pilotes pouvaient être victimes diffèrent passablement de celles que l’on retrouve dans l’armée ou dans la marine. Beaucoup de pilotes et de membres d’équipages des bombardiers reçurent des blessures graves ou furent défigurés lorsque leur appareil...

Poursuivez votre lecture