Le Canada durant la seconde guerre mondiale

Formations et armement

Plus d’un million d’hommes et de femmes s’engagent dans les forces militaires canadiennes pendant la Deuxième Guerre mondiale. Pour aller au front, combattre l’ennemi et rentrer victorieux, les troupes dépendent d’une organisation serrée et d’une multitude de services qui leur fournissent nourriture, abris, aide médicale, renseignements, communications et plus encore. Ils dépendent aussi des navires, des avions, des chars d’assaut et de l’armement sans lesquels ils ne peuvent se mesurer à l’ennemi. Formations et armement décrit l’organisation des forces de terre, de la marine, de l’aviation et des services médicaux déployés par le Canada de 1939 à 1945.

arms_land

Sur terre

Il faut presque trois ans, de septembre 1939 à août 1942, pour que les troupes de terre puissent enfin participer à des opérations d’importance contre l’ennemi. Trois années d’attente, trois années de préparatifs et d’entraînement pendant lesquelles l’Armée canadienne organise ses troupes en unités de combat modernes et augmente ses effectifs jusqu’à atteindre plus de 400 000 hommes et femmes.

Continuer aux articles
arms_sea

Sur les mers

L’Allemagne et les Alliés se sont affrontés sur les mers dès les premiers jours de la Seconde Guerre mondiale. Le transport maritime de matériel de toutes sortes vers la Grande-Bretagne devient rapidement l’un des grands enjeux de la guerre et c’est sur l’océan Atlantique que se déroule la plus longue bataille : six années de combats acharnés.

Continuer aux articles
arms_air

Dans les airs

Les yeux de notre peuple se tournent avec un vif intérêt et une grande fierté vers les forces canadiennes de l’air » affirme en 1939 le premier ministre du Canada, l’honorable W.L. Mackenzie King. Mais il ne pouvait prévoir les formes que prendra la contribution canadienne ni les défis que l’Aviation royale du Canada devra relever au cours des six années à venir.

Continuer aux articles
arms_med

Les Services médicaux

Pour les médecins et les autres praticiens de la santé lors de la Seconde Guerre, remplir leurs responsabilités professionnelles et leur devoir moral n’était qu’un aspect de leur tâche. Les ressources humaines limitées faisaient qu’il était également important que les soldats, les marins et les aviateurs puissent reprendre du service aussi rapidement que possible.

Continuer aux articles