Le Canada durant la seconde guerre mondiale

Formations et armement

L’Artillerie

Les pièces d’artillerie servant au support des armée en campagne se répartissent en un grand nombre de catégories, dont les canons, les obusiers et les mortiers. Les canons tirent des projectiles à grande vitesse sur des trajectoires relativement rectilignes. Les obusiers au contraire tirent des projectiles plus lourds et moins rapides sur des trajectoires retombantes pour éliminer les obstacles. Les mortiers sont essentiellement des armes d’infanterie qui tirent des bombes selon des angles supérieurs à 45 degrés sur de courtes distances et ont des canons à âmes lisses, alors que les canons et les obusiers ont le plus souvent des âmes rayées qui transmettent au projectile un mouvement tournant, le rendant plus aérodynamique et accroissant ainsi sa précision et sa portée. La plupart des pièces d’artillerie sont montées sur des affûts et tractées d’une position de tir à une autre, mais on utilisait également des pièces automotrices montées sur des châssis de chars d’assaut.

L’artillerie opère selon deux méthodes de base : le tir direct et le tir indirect. Le tir direct est effectué contre une cible visible sur un parcours sans obstacle. C’est la méthode la plus couramment employée par les chars et par les canons antichars, pour lesquels le tir doit être précisément dirigé pour être efficace; c’est aussi une méthode plus risquée puisque le tireur lui-même est exposé au tir de l’ennemi. Le tir indirect utilise un observateur avancé en communication radio ou téléphonique avec l’artilleur, et qui dirige le tir. Cette méthode est plus lente à acquérir la précision souhaitée mais les pièces peuvent être mieux protégées de la riposte ennemie. On l’employait pour les pièces d’artillerie lourde ou moyenne et pour l’artillerie de campagne.

Lecture Suggérée:

  • Leslie W.C.S. Barnes, Canada’s Guns: An Illustrated History of L’Artillerie (Ottawa: National Museums of Canada, 1979).
  • Shelford Bidwell and Dominick Graham, Fire-Power: British Army Weapons and Theories of War 1904-1945 (London: George Allen & Unwin, 1982).
  • George G Blackburn, The Guns of Normandy: A Soldier’s Eye View, France 1944 (Toronto: McClelland, 1995).
  • Ian V. Hogg, British and American L’Artillerie of World War 2 (London: Arms and Armour, 1978).