Le Canada durant la seconde guerre mondiale

Personnes

Vice-maréchal de l’Air Robert Leckie

Robert Leckie, né à Glasgow (Écosse) le 16 avril 1890, décédé à Ottawa le 31 mars 1975. Aviateur, officier de l’Aviation royale du Canada (ARC).

Le vice-maréchal de l'Air Robert Leckie en janvier 1944.

Le vice-maréchal de l’Air Robert Leckie en janvier 1944.
Service d’imagerie de la Défense nationale, PL 23609.

Comme plusieurs officiers supérieurs de la Deuxième Guerre mondiale, Robert Leckie se distingue tout d’abord lors des combats de la Grande Guerre. Il apprend à piloter à la Curtiss Aviation School de Toronto. En 1915, il entre au Royal Naval Air Service comme pilote d’hydravion. Capable de piloter le HS-2L Curtiss dans les pires temps au large de la Mer du Nord, Leckie se bâtit une solide réputation dans les patrouilles anti-sous-marines et lors des opérations de défense contre les Zeppelins et. À la fin de la guerre, il atteint le grade de lieutenant-colonel d’aviation de la Royal Air Force (RAF), formée en 1918 pour réunir les divers corps d’aviation britanniques.

Détaché de la RAF de 1919 à 1922, Leckie joue un rôle important dans le développement des services aériens de la poste et du transport de passagers au Canada, en tant que directeur des opérations aériennes au Conseil de l’Aéronautique canadien. C’est l’époque du premier vol trans-canadien, effectué en 1920. Leckie retourne ensuite à la RAF et y restera jusqu’au début de la Deuxième Guerre mondiale. En poste à Malte en tant qu’officier commandant de la RAF en Méditerranée, il est appelé de nouveau au Canada en 1940.

En 1940, choisi par l’Air Ministry britannique pour diriger l’entraînement des aviateurs au Canada à partir du quartier général de l’Aviation royale du Canada (ARC), Leckie est nommé Air Member for Training et promu commodore de l’Air. Sa nomination pose un épineux problème à Ottawa puisqu’il dépasse en ancienneté tous les officiers supérieurs dont il relève, à l’exception du chef d’état-major! Malgré les objections, Leckie entre en fonction en février 1940. Il est transféré à l’ARC en 1942.

En janvier 1944, Robert Leckie est promu maréchal de l’air et nommé chef d’état-major de l’ARC, un poste qu’il occupe jusqu’en 1947. Leader intelligent et de grand talent, Leckie est considéré comme l’un des meilleurs officiers supérieurs de l’aviation canadienne de la Deuxième Guerre mondiale.